Le travail est une activité divisée en trois secteurs. L’objet de ces réalisations porte sur le travail dans le secteur secondaire, secteur où l’ensemble des activités économiques correspondent à la transformation des matières premières en biens. C’est le secteur des travailleurs concevant et fabriquant des objets.

 

Le jeu est quant à lui une activité improductive rappelle le sociologue Roger Caillois: « ne créant ni bien, ni richesse, ni élément nouveau d’aucune sorte ».

Jouer et travailler sont également deux activités présentées comme contraire car la première renverrait au plaisir et à la fa­cilité. La seconde à l’obligation et la pénibilité mais néanmoins utile et un moyen de gagner sa vie.

N’est-il néanmoins pas possible de les rapprocher ? Et si travail­ler devenait synonyme de jouer ?